PEINTURE = couleur, intuition ESPRIT

TAROTS = symbole, couleur, initiation AME

CHAKRAS = énergie, couleur, CORPS subtil, énergétique et physique

La synthèse de ces trois disciplines donne une méthode d’arthérapie et de cheminement personnel dans un contexte ludique, que je développerais matière par matière avant d’en faire une synthèse.

 

« L’Esprit est créateur,

L’âme intermédiaire

Le corps matière » Dialogues avec l’Ange

 

Peintre depuis maintenant 30 ans, mon parcours est essentiellement autodidacte. Je me suis formée sur « le tas », dans divers stages et cours, et si je devais me définir, ce serait comme peintre intuitive et instinctive.

J’ai effectué une formation d’art-thérapie en 1994 à Paris VII et des séminaires de développement personnel afin de parfaire mon expérience psychologique.

Mon enseignement est basé sur ma propre expérience de peintre et d’élève et sur des constats que j’ai pu faire au cours de mon évolution personnelle et artistique.

 

La peinture intuitive

 

Pour peindre il n’est pas obligatoire de savoir dessiner, mais plutôt d’être à l’écoute des mouvements intérieurs et extérieurs de son corps.

Dessiner des formes pour entraîner d’abord le bras puis petit à petit mettre en mouvement tout le corps pour lui donner plus de souplesse, libérer toutes les tensions susceptibles de le bloquer et bloquer ainsi toute l’énergie créatrice. Le trait viendra petit à petit.

Mon enseignement est essentiellement basé sur l’apprentissage de la confiance en soi et la suppression du jugement. Et surtout OSER, oser faire, il n’y a aucun risque si ce n’est celui de réussir à créer.

La peur de rater inhibe, d’où l’importance de renouer avec son « enfant intérieur », celui qui crée sans aucune limite et avec joie.

Enfant, nous dessinons et peignons librement, sans à priori, sans réflexion et sans jugement. L’école nous apprend des codes, la notion du « beau et du pas beau », le trait, et surtout de ne pas déborder de la ligne, de rester dans « le rang » et petit à petit la spontanéité disparaît, l'intellect se met en route, le créateur qui vit en nous s’endort et la peur de faire du « laid » s’installe. Que l’on rajoute à cela un professeur qui juge ou casse et le tour est joué, le blocage est là.

Combien de fois ai-je entendu "j’aimerais peindre mais je suis nul (le)"! Personne n’est nul et la création est à la portée de tout le monde, apprendre la couleur, comment manier le pinceau, expérimenter tous les médiums, la craie, l’encre, l’acrylique, la peinture à l’huile et d'autres encore.

Mon rôle est un rôle de guide, d’écoute et de conseils, j’enseigne le maniement du matériau et j’encourage à la recherche personnelle.

L’action de peindre c’est la mise en mouvement d’un senti, d’une émotion que nous avons à l’intérieur de nous et que nous avons besoin d’exprimer, autrement que par les mots.
C’est une autre forme de langage. C’est aller de l’intérieur vers l’extérieur.

L’œil capte, la main exécute. Pour peindre il faut savoir regarder, observer et s’imprégner de tout ce que l’on rencontre. Peindre, sculpter, créer c’est retranscrire ce qui est invisible à l’œil, c’est-à-dire se mettre en contact avec ce qui se nomme intuition, émotion. Se familiariser avec les divers médiums et ainsi expérimenter la plupart des champs de création.

On ne peint pas de la même manière au couteau, au pinceau. De même peindre à la main ou les yeux fermés induit une autre énergie. La main devient le prolongement direct du ressenti et avec les yeux fermés le regard n’interfère pas et nous sommes directement en relation avec la source créative.

La peinture intuitive peut avoir aussi un autre point de départ, une photo, un souvenir, une sensation non définie ou une absence d’énergie (fatigue physique ou morale).

C’est une aventure car rien de précis n’est arrêté au départ. Le fait de tracer des limites peut empêcher toute ouverture au débutant. Nombre de mes élèves ont découvert le bonheur devant la découverte de leurs possibilités artistiques, il y en a même qui ont été jusqu’à exposer, vendre et à recevoir des commandes.

« Je dirais que le travail avec toi m'a permis de reconnaître la petite flamme artistique qui sommeille en moi et de prendre confiance en elle ! D'autre part, cela m'a fait découvrir des moyens qui me permettent d'exprimer ma créativité » (une élève)

 

Le fait de partir d’une feuille blanche permet toute la liberté à l’inconscient de s’exprimer, mais l’écueil à éviter est de vouloir réaliser le tableau que l’on voit, car c'est là que le champ de création se ferme. Si nous laissons ce champ ouvert bien des surprises agréables arrivent.

Mais comment éviter l’angoisse de la feuille blanche ? Il n’y a pas de recette miracle, tous les créateurs le disent, même au bout de tant et tant d’années, l’angoisse est là. Heureusement sinon où serait le stimuli. Par contre il n’y a qu’un seul mot : OSER. Oser c’est simplement prendre le risque de réussir et de se faire plaisir. On respire, on visualise, et dès que l’angoisse revient, pause, respiration, et ainsi de suite.

En peinture intuitive, tout est constructif, même les « accidents », une goutte qui tombe, un geste qui fait une « tache » devient source de création, tout se transforme, tout évolue, rien n’est figé.

La peinture est un deuil permanent, rien ne peut exister sans le geste précédent, la « couche » précédente si belle mais inaboutie, c’est ainsi qu’arrivent ces moments de grâce, d’inspiration pure, ce qui vient de nous et d’ailleurs, d’où l’importance d’être à l’écoute de ce mouvement entre l’intérieur et l’extérieur.

L’émotion de la beauté de ce que nous avons créée est là et ce sont toutes ces réflexions et constatations qui m’ont donné envie d’ajouter à cette pratique les Tarots et les chakras .

Je mets la peinture en relation avec l’Esprit, les Tarots avec l’âme et les chakras avec les corps physique, émotionnel, mental et spirituel et éthérique.

 

 

LES COULEURS

 

Pour créer 72 couleurs et plus avec du rouge, du bleu et de jaune, tout est une question de dosage. Nous avons tous appris à l’école que ROUGE + BLEU = VIOLET, JAUNE + ROUGE = ORANGE et BLEU + JAUNE = VERT, toutes ces couleurs sont obtenues par un de dosage de 50% de chaque, ensuite on travaille avec les mêmes couleurs mais avec des dosages différents pour obtenir d’autres rouges, des marrons, des verts, de toutes les nuances et ainsi de suite.

 

Les couleurs ont un langage. Elles correspondent à un chakra, une énergie, un rythme, un son, une note, une planète.

Le rouge magenta, le bleu cyan, le jaune sont les trois couleurs primaires desquelles découleront les couleurs secondaires et complémentaires, le vert, l’orangé et le violet, la synthèse de toutes donnant le noir.

Jodorowsky écrit que le noir « renvoie à deux notions opposées et complémentaires… absence totale de lumière, aucune couleur », mais aussi que le noir est « le magma créateur contenant toutes les germes de la vie », en ce sens le noir est tout autant une « absence » de couleur visible, mais également la présence de toutes les couleurs, puisque pour le réaliser l’on utilise les 3 primaires.

Le blanc est la présence de toutes les couleurs mais que l’on ne peut créer, l’on peut dire donc que le blanc et le noir sont la Lumière et la Matière, le Yin et le Yang, le positif et le négatif…

Comme on peut le constater les 3 primaires + les trois secondaires nous donnent 6 des couleurs correspondant aux chakras : rouge, orange, jaune, vert, bleu et violet, la septième étant le bleu indigo, nuance de bleu avec une touche de rouge.

Le vert est la complémentaire du rouge, le violet la complémentaire du jaune et l’orange la complémentaire du bleu.

Si l’on fixe longuement un point rouge au bout d’un certain moment on verra apparaître une tâche verte.

C’est l’œil qui capte et transmet la ou les sensations, une même couleur est perçue différemment en fonction de celle qui l’accompagne, le vert sur fond violet paraît chaud, contrairement au vert sur fond vert.

 

Une couleur n’est jamais utilisée par hasard en peinture intuitive et encore moins en arthérapie, elle correspond toujours à une émotion quelle qu’elle soit, une énergie, une sensation voire des mots que l’on ne trouve pas et qui se disent après avoir peint. La peinture et les formes deviennent à ce moment là le vecteur de la parole, et les maux se disent en mots.

 

La symbolique des couleurs et leur signification dans les chakras

 

Louis Favre auteur de « La Musique des couleurs et le Cinéma », indique que les couleurs froides « suscitent, suggèrent et expriment le calme, la douceur, le repose, la contemplation, la tristesse », les couleurs chaudes elles expriment « l’excitation, la force et la puissance, la joie, l’activité l’ardeur »,

Le rouge est une couleur chaude, la couleur de la vie, couleur du sang et de vitalité. C’est la couleur de l’activité, de l’énergie mais également de la violence et de l’agressivité. Couleur de la vie, couleur du sang et de vitalité, c’est la couleur du chakra 1.

Energétiquement elle libère les rancœurs, un trop plein d’agressivité, voire de violence contenue, elle ouvre Muladhara.

Peindre du rouge peut indiquer un besoin d’ancrage, tout aussi bien qu’un trop plein d’agressivité, voire de violence contenue.

L’utilisation du rouge en cas de vide énergétique est intéressante, car elle redonne de l’énergie, de la force in/extérieure ainsi que du courage.

L’orange est le résultat du mélange du rouge et du jaune, c’est une couleur de joie, d’ambition, de luxure. Elle apporte la maîtrise face aux sentiments de colère ou de jalousie, elle est en relation avec le chakra 2.

Le jaune, c’est la couleur de la spiritualité, de la conscience, également du soleil, de l’or, symbole de Lumière et de rayonnement, c’est la couleur de la Foi dans la Symbolique Chrétienne.

C’est la couleur de la joie de vivre, elle est en relation avec le chakra 3.

Le vert résulte du mélange du bleu et du jaune. Couleur régénératrice, « se mettre au vert » c’est retourner à la source de notre être profond à travers la nature. C’est la couleur de l’amour universel de l’espérance et de la guérison, elle est en relation avec le chakra 4.

Le bleu, couleur de l’océan, de la nuit, incite à la méditation au calme, nous rend réceptif dispensera sa force et de fait apaise l’esprit. C’est également la couleur de l’inspiration, de la voix.

L’indigo est un mélange de deux bleus différents dont un contient une touche de rouge.

Elle est associée au paranormal, aux perceptions psychiques, elle permet d’aller au-delà de l’égo humain.

Le violet est la couleur de la spiritualité, du mysticisme. Mélange du rouge et du bleu elle allie l’énergie de l’une et calme de l’autre.

 

LES CHAKRAS

 

Chakra veut dire roue en sanskrit, c’est la roue de la transmission entre la conscience et le corps, qui nous relie également à l’Univers.

Leur rôle est de capter, de transformer et de transmettre l’énergie permettant le fonctionnement de notre corps, de notre esprit et de notre âme, ils constituent donc notre colonne vertébrale énergétique, les chakras majeurs sont au nombre de 7.

 

                                              

 

HAUT     Léger, subtil, Esprit Subtil       

                                              

 

 

BAS   Sol, terre, dense, solide, structure, confiance, sécurité, matière

 

 

Chaque chakra donc correspond à une fonction physique, à une émotion, une sensation, une couleur, un mantra, un cristal, une ou deux Lames de Tarot lui correspondent, ainsi que des huiles essentielles.

Si un chakra est bloqué, on peut le débloquer par la visualisation, la vibration du son lui correspondant, par une méditation en relaxation avec ledit chakra, l’interprétation par les Lames du Tarot donneront une indication mettant sur la route de la compréhension du pourquoi du blocage, c’est une tension entre le corps et l’esprit qui crée le dysfonctionnement, si ce dysfonctionnement n’est pas résolu il peut déboucher sur une pathologie en relation avec l’organe du chakra.

Un chakra peut être en suractivité ou en sous-activité, bloqué ou libre, harmonieux ou disharmonieux.

Les chakras ont des cycles de 7 ans, durant lequel, nous expérimentons le champ d’expérience dudit chakra, par exemple de 0 à 7 ans l’être humain se trouve dans le premier de cycle de son apprentissage sur terre.

 

Le premier chakra que l’on nomme RACINE, Muladhara en sanskrit est le chakra qui nous met en relation avec nos besoins primaires, boire, manger, évacuer, et nous met en contact avec la terre, sa couleur est rouge, un de ses cristaux le jaspe rouge, et le son LAM, sa note est un DO grave, le son est dans la gorge, (voix de poitrine) la musique lui correspondant est une musique rythmée, voire tribale. Ses Lames de Tarot sont Le Diable et l’Empereur. Ce chakra est également en relation avec la terre, notre conscience physique, les os, le bassin et les jambes de fait c’est notre stabilité physique et la confiance en nous qui dépendent de lui, c’est le chakra de l’incarnation, un être n’acceptant pas d’être incarné aura un chakra racine en manque, son mot-clé : JE VIS.

Le deuxième chakra Hara, sacré ou Svadisthana en sanskrit, est le centre énergétique qui nous met en relation avec nos besoins plaisirs, nos émotions et notre créativité intuitive, il correspond aux bassins, aux reins, à la vessie, à tout ce qui est liquide. L’on peut traduire aussi par la Demeure sacrée. C’est la matrice, lieu où le fœtus grandit, c’est également là que nous ressentons le plaisir. Le cristal lui correspondant est la cornaline orange, le son est le VAM, sa note le RE, et la musique est légère, son mot-clé : JE RESSENS.

Solaire est le troisième chakra, MANIPURA, siège de nos émotions il est situé au dessus du nombril, sa couleur est le jaune, son mantra est RAM, sa note est le MI, c’est la capacité à rayonner et prendre sa place, son mot clé : JE VEUX.

Le nom sanskrit du 4ème chakra ANAHATA, signifie invaincu, sa couleur est verte ou rose, le mantra est LAM… MI, il est correspond

au thorax, au poumon, c’est la relation à l’autre et à nous-mêmes, chakra de l’échange, c’est le lien entre les 3 chakras inférieurs et les trois supérieurs, sa pierre est l’émeraude, son mot-clé : J’AIME.

VISHUDDA ou le chakra de la gorge est de couleur bleu clair, il est en relation avec le Verbe, la créativité. Son mantra est HAM, sa note le SOL, son cristal est la calcédoine et l’élément est l’éther, passage entre le corps et la tête, c’est lui qui nous permet de devenir ce que nous sommes.

Il correspond au cou, aux épaules, à la nuque, son mot-clé : JE COMMUNIQUE.

AJNA ou le 3ème œil est le 6ème chakra, c’est le chakra de l’intuition, du visionnaire, de la clairvoyance.

Son mantra est KSHAM, le lapis-lazuli est le cristal, la note LA, sa couleur le bleu indigo, son mot-clé : JE VOIS. Ici tout est au-delà de l’apparence, l’on prend conscience de l’ESSENTIEL.

SAHASRARA ou le coronal si situe en haut de la tête, il nous met en relation avec ce qu’il y a de plus, le Divin, le Père, la spiritualité. Sa pierre est l’améthyste, sa note le SI, le son le OM ou AUM, ses couleurs violet ou blanc, son mot-clé : JE SAIS, JE SUIS.

Le Boléro de Ravel, est un morceau dont les sons nourrissent et équilibrent tous les chakras, en allant du coronal au racine.

 

 

CHAKRA

MAISON/SIGNE

PLANETE/ELEMENT

LAMES DE TAROT

 

 

 

 

Chakra 1/ 0 à 7ans

Racine/Muladhara

Maison 1

Bélier

Pluton/Saturne

TERRE

Le Diable/L’Empereur

Chakra 2/ 7 à 14 ans

Svadisthana ou Sacré

Maison 2

Taureau

Lune

EAU

La Lune

La Force

Chakra 3/ 14 à 21 ans

Manipura ou Solaire

Maison 3

Gémeaux

Soleil

FEU

Le Soleil

Chakra 4/ 21 à 28 ans

Anahata/Cardiaque

Maison 4

Cancer

Vénus

AIR

L’Amoureux

Chakra 5/ 28 à 35 ans

Vishudda/Gorge

Maison 5

Lion

Mercure

ETHER

Le Pape

Chakra 6/ 35 à 42 ans

Ajna/3ème œil

Maison 6

Vierge

Uranus

L’Impératrice

La Justice

Chakra 7/ 42 à 49 ans

Sahasrara/Coronal

Maison 7

Balance

Neptune

L’Etoile

Le Monde

 

 

LE TAROT

 

Je travaille et étudie le Tarot depuis plus de 25 ans, son symbolisme et ses couleurs ont été à l’origine de beaucoup de mes toiles, ayant peint à plusieurs reprises le Tarot j’ai ainsi pu ressentir ses messages et intégrer ses symboles.

 

Le Tarot est une source inépuisable de connaissance, de compréhension de soi et de l’autre et il nous apprend quelque chose tous les jours. Il est également divinatoire.

Il trouve son origine dans la nuit des temps, nul ne sait exactement quand il est apparu. J’utilise le Tarot de Marseille pour sa simplicité, simplicité apparente toutefois, et ses couleurs franches.

Dans le travail PEINTURE TAROTS CHAKRAS, dans l’interprétation que l’on fait du Tarot, c’est la dimension psychologique qui prime.

Le Tarot est le miroir de notre inconscient, il révèle ce qui est en nous profondément et n’a pas atteint notre conscience, ce qui est en fait au sous-sol de notre être. Il contient en tout 78 Lames, 22 Majeures, 56 Mineures, ce sont les 22 Majeures qui sont utilisées.

Ma vision et mon interprétation du Tarot passe autant par mon regard de peintre que de Tarologue, les deux pour moi étant intrinsèquement liés.

 

21 étapes initiatiques avant d’arriver à la 22ème Lame qui est LE MAT, l’Arcane sans nombre.

 

Le Bateleur (I) l’enfant vient au monde avec son potentiel, mais ne sait pas encore l’utiliser, c'est la Papesse (II) qui possède le " Livre de la vie" qui débute son cheminement et son enseignement elle lui livre une partie de son savoir que l’Impératrice (III) lui fera comprendre ce qui le mènera vers l’Empereur(IIII) avec qui il construira. COMPRENDRE POUR BATIR AVANT D’UNIR.
Le Pape (V)  réunit, bénit, unit et enseigne au Bateleur à être lui-même. L’Amoureux (VI), c’est notre Bateleur qui a grandi, a fait des rencontres et est confronté à ses premiers choix qu’il soit d’ordre amoureux ou autres. Il se retrouve à la Croisée des Chemins, quelle direction prendre ?
Le Chariot (VII)  qu’il a remporté une victoire en faisant le bon choix et il devient maître de sa vie. Notre Bateleur à ce moment rencontre La Justice, (VIII), celle qui équilibre, qui tranche, celle qui le confronte à sa propre vérité et lui dit : "LA REPONSE EST EN TOI". La Justice regarde droit devant elle.
L’Hermite (VIIII) "Le Porteur de Lumière" nous invite à une introspection, à la prudence, à la réflexion et nous enseigne le temps et la patience, avant d’entamer un nouveau cycle avec La Roue de Fortune (X) Lame qui indique qu’un temps succède à un autre, le mouvement est enclenché.

Le vent tourne. La Force (XI) nous enseigne la confiance, la force tranquille.
Le Pendu (XII) signifie l’arrêt autant subi que voulu. Sa tête est en bas l’énergie circule différemment, il réfléchit mais peut se libérer quand il veut, les nœuds sont lâches. Cet arrêt est NECESSAIRE, il regarde les choses sous un autre angle. « Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas »
Car nous arrivons maintenant à l’Arcane sans nom (XIII), bien que graphiquement elle peut paraître effrayante, c’est une Lame DE VIE. Elle tranche, élague, déblaye l'inutile, c’est la LOI DE LA TRANSFORMATION, l’on peut voir sur son squelette un épi de blé. Tempérance (XIIII)  est la LOI DE TRANSMUTATION. C’est l’Ange qui s’incarne, la communication entre deux énergies, elle nous parle de temps, d’équilibre et de fluidité.
Le Diable (XV), (Lucifer, le Porteur de lumière) est la seule LAME matérielle du Tarot de Marseille, c’est la matière, la manipulation, l’enchaînement à tout. Mais aussi la Lumière dans les Ténèbres, Il nous invite à aller dans nos ténèbres avant de connaître la Lumière, La Maison-Dieu (XVI) fait tomber toutes les illusions inutiles et libère toutes les énergies bloquées, elle fait voler les murs de la prison intérieure. L’Etoile (XVII),  nous ramène aux sources, à notre origine, nous avançons protégés, guidés, car libre de toutes entraves et confiants. Dans l’Amoureux il fallait faire un choix, dans l’Etoile nous sommes libérés du choix, il suffit de se laisser guider.
La Lune (XVIII) représente la mémoire du passé, l’imaginaire, la matrice, les illusions, et parfois l’obscurité qui précède Le Soleil (XVIIII), qui nous met en plein jour. Joie et reconnaissance que nous retrouvons dans Le Jugement (XX)  appelé aussi "LE REVEIL DES MORTS" sa trompette nous prévient, c’est le renouveau, nouvelle naissance qui mène vers un nouveau Monde (XXI), donc une nouvelle vie, une autre vie.
Enfin Le Mat  ou L’ARCANE SANS NOMBRE, (dont l’ARCANE SANS NOM est le squelette, même position) la plus difficile, la plus imprévisible, la plus inclassable Lame du Tarot. Il sait tout, il est libre. Mais que va-t-il faire de sa Liberté ? Car être LIBRE et posséder le savoir comme lui n’est pas facile.

Il peut basculer dans la folie ou partir sur les routes et enseigner CAR IL SAIT, puisqu’il vient de faire son VOYAGE INITIATIQUE.

Le parti que j’ai pris dans cette description s’inscrit dans les étapes initiatiques de ce je nomme « Le Voyage du Bateleur » (titre d’un Livre de Dicta et Françoise)

 

 

PEINTURE TAROTS CHAKRAS

 

L’idée d’articuler Peinture, Tarots et Chakras m’est venue quand je me suis rendue compte que plus j’étudiais et peignais les Lames, plus l’inspiration qui venait était différente, j’intégrais ainsi d’une manière différente l’enseignement du Tarot, et j’ai commencé à avoir ma propre vision du message des Lames. Un stage Tarots et Chakras avec Marcel Picard et ce fut la révélation ; chakra, symbolisme, couleur, énergie, tous les ingrédients y étaient pour que je puisse réunir trois disciplines qui me passionnaient tout en me permettant d’évoluer et surtout d’y adjoindre la transmission ce qui pour moi est un des sens de ma vie…

 

« Votre stage m'a fait voir les tarots sous un autre point de vue,

il m'a aussi aidée dans ma démarche de connaissance de moi-même et a contribué à mon travail d'auto guérison » (une élève)

 

Je vais détailler ci-dessous le déroulement d’un stage à partir de la participation de Patricia à qui je demande quel est son but en venant faire ce stage :

« Réunir mes deux côtés, apprendre à ne pas être comme les gens ont envie de me voir, ne pas faire ce que je n’ai pas envie de faire profondément, ce que je souhaite dire à mes filles… »

 

La base du stage est constituée par le tirage de Tarot, c’est l’axe de travail. C’est le Tarot qui donne le La, à partir de ce qui est dit et découvert par l’interprétation des Lames, puis du travail en peinture. En fait c’est un voyage entre Le Tarot, la réalisation en peinture, les visualisations en relation avec le chakra, ou aussi simplement des visualisations adaptées aux participants en fonction de ce qui est découvert.

Le tirage de Tarot se présente ainsi, il faut disposer 7 colonnes de 3 Lames chacune, la première ligne représente le premier chakra, la deuxième ligne, le deuxième et ainsi de suite.

La colonne de gauche est en relation avec le passé, la mère, les émotions, l’enfance, l’anima.

La colonne du centre est celle du présent, et du comment je suis dans ma vie aujourd’hui.

La colonne de droite est celle de l’évolution, le père, la société, le partenaire, l’animus, la 22ème Lame représente la synthèse du jeu, l

e ce vers quoi l’on évolue, c’est l’énergie qui existe mais n’est pas révélée.

                                                 

Synthèse du tirage, 22ème Lame.

                                          13_la_mort

7ème chakra :           20_le_jugement   19_le_soleilL21_le_monde

6ème chakra :           07_le_chariot  09_l_hermiteL'16_la_maison_dieu

5ème chakra :            05_le_papeL 01_le_bateleurL03_imperatrice

4ème chakra :             22_le_mat, 12_le_pendu,10_la_roue_de_la_fortune

3ème chakra :             17_l_etoile 18_la_lune  11_la_force                                                                     

2ème chakra :             03_imperatrice, 06_l_amoureux 08_la_justice                   

1er chakra :                04_empereur, 15_le_diable 14_temperance

 

 La première étape consiste à regarder le tirage dans son ensemble.

Quelle est l’impression ressentie au vu de cette disposition des Lames, quelle est la direction des regards, qui regarde qui…que me disent ces images (la non-connaissance du Tarot est un plus car la personne qui effectue le travail n’est pas tenté par une interprétation tarologique et rentre plus facilement dans le ressenti. Ce sont ses commentaires qui vont orienter le travail).

Quelle en est la première impression en fonction des couleurs, des Lames mises en relation les unes avec les autres, que renvoie le graphisme.

Ce que l’on peut dire du tirage de Patricia c’est que si le 1er chakra semble équilibré, il indiquerait plutôt une stabilité matérielle mais un manque du côté du père (l’Empereur dans la colonne de gauche tourne le dos au Diable).

Ce manque affectif et cette non-reconnaissance dans l’enfance induit un 2ème chakra perturbé et un manque de conscience par rapport à ses besoins, doublé d’une instabilité affective, (l’Amoureux au niveau du Hara indique un écartèlement, une difficulté à être centré. Le Hara est le centre énergétique qui nous donne une assise.

La Lune au niveau 3ème chakra, nous parle d’émotions vives et débordantes, et surtout indique que Patricia absorbe également les émotions des autres, elle prend tout sur et pour elle, l’Etoile indique un besoin de renouer avec ses origines, de savoir qui elle est (elle est tournée vers la droite), quant à la Force, elle indique une nécessité de travailler sur la confiance.

Au niveau affectif et au niveau de l’échange avec autrui tout semble désordonné et bloqué (Le Pendu au niveau du 4ème chakra) elle ne sait pas comment gérer et n’arrive pas à exprimer ses besoins, ses désirs mais si l’envie et le désir de s’exprimer sont là, elle se fait mal comprendre et ne trouvent pas les mots justes (Bateleur au 5ème chakra entouré du Pape et de la Papesse).

L’Hermite au niveau du troisième œil, nous dit que Patricia tourne est repliée sur elle-même, elle a le potentiel pour s’ouvrir à un autre niveau de conscience mais pour l’instant elle ne peut pas, il y a trop de choses à régler dans sa vie, tant au niveau de son passé que de son présent.

Le chakra coronal, est ouvert (le Soleil au centre même si il n’est pas directement rattaché au coronal se trouve entre le Jugement et le Monde) confirme que Patricia a les moyens en elle et que malgré les difficultés rencontrées, les remises en question et les décisions à prendre, elle est reliée et trouvera la force de prendre en main sa vie et d’affronter certaines découvertes découlant de son tirage.

L’arcane sans nom en synthèse de tout de ce tirage confirme qu’elle est prête à entamer ce travail de remise en question. Les transformations à venir même si elles sont douloureuses, sont porteuses d’espoir.

L’on peut faire la réflexion suivante, les chakras 1 et 7 sont ouverts, le problème rencontré est que les 5 autres sont soit fermés, soit bloqués c’est comme si Patricia était à l’intérieur d’une bouteille et que le vin commençait à fermenter.

A la fin du premier week-end Patricia a réalisé un arbre dont le tronc était d’une grande épaisseur mais les racines étaient si petites qu’elles ne pouvaient porter l’arbre et les branches étaient toutes petites. Ce qui confirmait bien la stabilité matérielle qui existait, mais la finesse des racines renvoyait au manque du père et donc de ses repères et les branches à sa difficulté à s’imposer et à se faire reconnaître.

Durant tout le week-end, interprétation tarologique, méditations, visualisations et peinture ont été réalisées.

Il est bien évident que c’est une interprétation succincte de ce tirage, je me suis attachée essentiellement à la colonne du centre, qui est le présent de Patricia, l’explication complète demanderait beaucoup trop de place.

En fait, dans les stages les rapports des Lames les unes avec les autres sont détaillées, explicitées et commentées.

 

En conclusion le témoignage de Patricia à la fin du cycle où nous avons travaillé les sept chakras (un chakra sur deux jours) :

« Le travail effectué sur les chakras m'a permis de découvrir au fil des séances l'importance qu'il y avait d'aller à la rencontre de moi-même. Ce fut une révélation sur la personne que j'étais et dont je n'avais même pas conscience. Ce travail m'a permis de me comprendre mieux et de commencer à m'aimer tout simplement telle que j'étais et à penser par et pour moi-même.
J'ai appris peu à peu à laisser de côté le jugement et le regard de l'autre et cela m'a ouvert à un monde nouveau où j'avais ma propre identité et MA place... Enfin! »